La Exhalación

Жанр: Иностранная литература

Un hombre que lleva un portafolios es asesinado frente al Vaticano. Dentro del portafolios hay una carta, un encendedor y una pelotita color blanco perlado que rebota sin cesar. El Papa y la Iglesia Católica se encuentran frente a un dilema moral que nunca antes habían encarado. Así comienza esta nueva y fantástica novela de Romain Gary, pues la exhalación es la energía que despiden los hombres al morir. Rápidamente, esta inagotable fuente de energía desata los intereses creados entre varios países. Francia, China, Rusia y los Estados Unidos se ven involucrados por diferentes razones. Y, Marc Mathieu: el genial científico francés que posee la fórmula de la destrucción, se les enfrenta, convirtiéndose en una amenaza para la supervivencia de la humanidad.


La promesse de l’aube

Жанр: Иностранная литература

De la Pologne ou même plus loin, une mère célibataire pousse son fils sur les voies de l’honneur et de la gloire. Programmé héros, Romain se doit de ne pas décevoir sa mère aimante mais un peu envahissante. Comme prévu et malgré des prédispositions peu évidentes il parviendra a ramener son étoffe de gloire grâce à son engagement dans la France libre. Le narrateur nous raconte son histoire avec un détachement divin et parvient à nous faire ressentir la force de cet amour maternel incroyable. De la Pologne à la côte d’Azur, de Londres aux plages du Pacifique, le héros raconte son odyssée comme une réponse pleine de tendresse à sa mère. Romain Gary écrit ici encore un roman très juste et très émouvant que je ne saurai trop vous recommander. – Tu seras un héros, tu seras général, Gabriele D'Annunzio, Ambassadeur de France – tous ces voyous ne savent pas qui tu es ! Je crois que jamais un fils n'a haï sa mère autant que moi, à ce moment-là. Mais alors…


La vie devant soi

Жанр: Иностранная литература

C'est à Belleville, au sixième sans ascenseur, chez madame Rosa, une vieille Juive qui a connu Auschwitz, et qui autrefois, il y a bien longtemps, " se défendait " rue Blondel. Elle a ouvert " une pension sans famille pour les gosses qui sont nés de travers ", autrement dit un crèche clandestin où les dames " qui se défendent " abandonnent plus ou moins leurs rejetons de toutes les couleurs. Momo, dix ans ou alentour, raconte sa vie chez Madame Rosa et son amour pour la seule maman qui lui reste, cette ancienne respectueuse, grosse, virile, laide, sans cheveux, et qu'il aime de tout son cœur – presque autant que son " parapluie Arthur ", une poupée qu'il s'est fabriquée avec un vieux parapluie; il n'a pas de père et chez Madame Rosa, les autres gosses s'appellent Moïse ou Banania. Lorsque Madame Rosa meurt, il lui peint le visage au Ripolin, l'arrose des parfums qu'il a volés et se couche près d'elle pour mourir aussi. Gary disait " Il me serait très pénible si on me…